donderdag, september 01, 2005

Zeg het met Lodewijk

"Quoique ma tendresse pour mes peuples ne soit pas moins vive que celle que j’ai pour mes
propres enfants, quoique je partage tout les maux que la guerre fait souffrir à ses sujets aussi fidèles, et que j’aie fait voir à tout l’Europe que je désirais sincèrement de les faire jouir de la paix, je suis persuadé qu’ils s’opposeraient eux-mêmes à la recevoir à des conditions également contraires à la justice et à l’honneur du nom français..."

voor meer van dit lekkers, klik hier

2 opmerkingen:

Peter zei

Kunt ge niet gewoon NL (of desnoods EN) schrijven? Ik versta de ballen van uw Frans en Duits.

Frederik Dhondt zei

:) lol, zal dat proberen