zaterdag, november 22, 2008

Le bordel

Scénario d'impasse totale au PS. 42 voix de plus pour Aubry que pour Royal. Le camp-Royal crie trahison, triche et magouilles. Un peu facile. La raison serait que Ségolène Royal aurait récolté nettement moins de voix dans les fédérations du Nord. Ce qui paraît assez logique, puisqu'il s'agit du fief de Martine Aubry et de Pierre Mauroy (ancien Premier Ministre de François Mitterrand), qui la soutient. Ségolène n'a-t-elle pas emporté les fédérations de Guérini dès le vote des motions avec des majorités pareilles?

De toute façon, la victoire pour le camp-Aubry est amère. Des 68% que totalisaient les motions A, C et D, il ne reste que 50,02%. 17,98% d'électeurs Delanoë ou Hamon ont voté Royal. Pourquoi est-ce relevant? 70% des représentants élus au Conseil National rejettent la motion-Royal. 49,98% des militants sont d'un autre avis. La synthèse entre Aubry, Delanoë (qui a traité la première de "salope" à cause du traitement qu'il a reçu au Congrès) et Hamon est assez fragile: leurs propres supporters ne sont pas d'accord. A leur place, j'essayerai de me concilier avec eux.

Si ce n'était que... Ségolène peut désormais revendiquer de représenter presque la moitié du PS (49,98%...), ce qui peut aussi servir à contester n'importe quelle décision ou à même quitter le parti, en emportant pas mal de responsables. Elle a déjà commencé la bagarre en indiquant qu'elle exige un troisième tour (en réalité, un quatrième, ce qui serait complètement IVe République). En marge des élections du premier secrétaire, toutes les sections et fédérations ont aussi renouvellé leurs responsables. Les motions A, C et D ont fait alliance là où c'était possible, mais Royal a réussi à briguer des postes à ce niveau aussi. L'hétérogénéité de la coalition anti-Royal sera nuisible. En face d'un bloc, il y a toutes sortes de courants (allant de Benoît Hamon jusqu'à Dominique Strauss-Kahn, passant par Fabius, Delanoë, Jospin...), qui ne s'accordent que sur un point: tout sauf Ségolène.

Bertrand Delanoë n'aurait-il pas fait un meilleur résultat chez les militants que Martine Aubry, qui a quand même fait une campagne peu inspirée ? Lire la liste des soutiens lors du dernier meeting, ce n'est pas très original ni très utile à se débarasser d'une image de favorite des cadres du parti. Bien que... 42 voix d'avance, ça devait plus au moins correspondre au nombre d'éléphants qui l'ont soutenue. La tâche sera très très lourde... A commencer par faire taire Manuel Valls

Geen opmerkingen: